Cuir de poisson

La maroquinerie cuir de poisson, un art noble et écologique

Originale et écologique, la maroquinerie cuir de poisson est de retour et commence à se faire un nom dans l’univers des créations luxueuses. Ciblant essentiellement l’univers du haut de gamme et de l’écofriendly, les peaux des poissons comme la truite, le brochet ou la lotte sont transformées pour obtenir du cuir « pleine fleur » servant à créer des bijoux ou des articles de maroquinerie.

Maroquinerie cuir de poisson, une pratique ancestrale

Dès le XVIIe siècle, la peau de raie fut déjà exploitée par Jean-Claude Galluchat, le maroquinier du roi Louis XV. Depuis, ce savoir-faire typiquement français s’est amélioré avec des méthodes de tannage particulières pour obtenir un produit fini à la fois solide, fin et esthétique. De nos jours, le cuir de poisson est exploité pour créer de la petite maroquinerie, des sacs et des chaussures. Ainsi, la maroquinerie cuir de poisson a tout pour plaire, car il s’agit avant tout d’une matière première peu coûteuse, puisque la peau de poisson est un déchet, avant d’être transformé par les tanneurs et les experts en confection d’articles de maroquinerie en cuir de poisson.

 

Comment obtenir du cuir à partir d’une peau de poisson ?

 

Tout le processus de production de cuir de poisson demeure artisanal. Ainsi, les peaux des bars, des saumons, des tilapias, des carpes, des soles, des truites, des lottes, des esturgeons, des silures, des raies et des mulets sont récupérées pour être traitées en suivant le même processus que celui exploité pour le tannage de peau de bovins. À la différence près que les résidus de chair de poisson et les écailles sont enlevés avant de placer les peaux dans des substances chimiques ou minérales. Ensuite, le tout est brassé dans des foulons, ces machines à laver géantes fonctionnant avec un gros moteur à battant, et ce, durant quatre jours pour assouplir la peau de poisson et obtenir un produit imputrescible et imperméable à l’eau. La prochaine étape consiste à teindre la peau avant de l’aplatir et la sécher. La souplesse et la résistance font la particularité du cuir de poisson, ce qui facilite beaucoup la réalisation des produits de petite maroquinerie cuir de poisson comme les porte-monnaie, les ceintures, les sacs ou les coques de téléphone pour plus d’originalité avec un motif naturel très intéressant. Pour ce qui est des chaussures en cuir de poisson, le tilapia est privilégié, car il est plus résistant et robuste.

Maroquinerie cuir de poisson, un secteur à fort potentiel

 

Si autrefois les déchets issus de l’aquaculture étaient peu valorisés, ce n’est plus le cas avec la maroquinerie cuir de poisson. Avec 66 millions de tonnes de production annuelle mondiale, l’élevage de poisson représente un atout pour les tanneurs, et il en est de même pour le tilapia, car la production mondiale est d’environ 5 millions de tonnes par an si l’on se réfère aux données de la FAO en 2015. L’adage « rien ne se perd, tout se transforme » est donc vérifié avec la maroquinerie cuir de poisson, car il s’agit d’un produit issu d’une démarche responsable et écologique.

Cadenas verrouillé

Paiement sécurisé
Visa, MasterCard, PayPal

Camion de livraison

Frais de port offerts
dès 60 € d'achat
En France métropolitaine